Le séisme qui a ébranlé dans la nuit de mercredi la ville de Bejaïa et ses environs a fini par faire réagir le gouvernement algérien. La ministre de la Solidarité nationale et de la famille, Souad Bendjaballah, s’est rendue jeudi après-midi au chevet des blessés hospitalisés. La représentante du gouvernement a également promis  la réhabilitation des maisons précaires, des vieux quartiers de Béjaïa, qui ont été fragilisées par ce séisme. 

« Des techniciens seront désignés pour faire rapidement un état des lieux », a promis ainsi Souad Bendjaballah en faisant référence habitations sont situées dans les vétustes et précaires quartiers de Bab-El-Louz, Sidi- Soufi la Sifa, et la rue des vieillards. Ces habitations seront recensées pour bénéficier d’une opération de restauration. Une opération qui s’impose pus que jamais car  beaucoup de ces maisons ont vu, du fait de la secousse, d’une amplitude de 5,1 sur l’échelle Richter, leurs structures se dégrader davantage. Si par malheur, une autre secousse survient dans un avenir proche, les dégâts seront nettement plus importants.

Soulignons enfin d’après les médecins du C.H.U de Béjaïa, ce séisme a causé 15 blessés et a plongé dans un état de choc pas moins 138 personnes qui ont été transférées à l’hôpitalKhellil Amrane. Pour l’heure, seul un blessé, atteint d’une fracture de la rotule, nécessite une intervention chirurgicale, a-t-on précisé en dernier lieu.

Notez cet article