Les funérailles de l’ancien président du Haut comité d’Etat (HCE), Ali Kafi, décédé mardi 15 avril se sont déroulées ce mercredi en présence du Président de la République Abdelaziz Bouteflika au cimetière El-Alia.

 Ali Kafi a rejoint les grands hommes de l’Algérie cet après-midi. Décédé à l’âge de 85 ans, l’ex-président du HCE a été inhumé ce mercredi, au Carré des Martyrs du cimetière El-Alia à Alger, où reposent les personnalités qui ont écrit l’histoire algérienne.

De hauts responsables de l’Etat, les membres du gouvernement, des personnalités nationales et étrangères, des membres des corps constitués, des représentants du corps diplomatique accrédité en Algérie, ainsi que la famille et des compagnons d’armes du défunt, ont assisté à l’inhumation et ont rendu un dernier hommage à cette figure de l’Algérie, après s’être recueillis devant sa dépouille exposée au Palais du peuple.

Lors des funérailles, le ministre des Moudjahidine, Mohammed Chérif Abbès, a prononcé une oraison funèbre dans laquelle il a salué la mémoire du défunt qui a servi l’Algérie durant la guerre de Libération nationale mais également durant les moments difficiles lorsque le pays était secoué par l’une de ses plus graves crises. Le chef de l’Etat qui avait qualifié Ali Kafi de héros, « qui n’a ménagé ni efforts ni sacrifices pour l’émancipation et la dignité du pays » un peu plus tôt dans la journée, a récité la fatiha « devant la dépouille du défunt drapée de l’emblème national, avant de signer le registre de condoléances, dans lequel il a souligné que l’Algérie a perdu en la personne du défunt l’un de ses vaillants héros », précise l’APS. Enfin, des salves ont été tirées par un détachement de la Garde républicaine en hommage au défunt.

La rédaction avec APS

Notez cet article