Les Algériens mal-logés, et sans-logis, commencent à voir le bout du tunnel. L’Agence d’amélioration et de développement du logement (AADL) a d’ores et déjà répondu favorablement à pas moins de 300.000 souscripteurs, qui ont déposé une demande de logement depuis plusieurs semaines sur le site inscription.aadl.dz.  

300.000 dossiers ont été d’ores et déjà validés et acceptés. Ce qui signifie que presque 300 mille demandeurs de logements pourront prochainement réaliser leurs rêves et bénéficier, enfin, d’un logement neuf.  « Quelque 300.000 souscripteurs au programme AADL2 ont reçu un avis favorable », a confirmé ainsi Abdelmadjid Tebboune, le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, en marge de la visite de travail qu’effectue le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, dans la wilaya d’Aïn Temouchent.  Dans une déclaration à la presse, le ministre a assuré ces souscripteurs auront leurs logements « si les données qu’ils ont communiquées sont authentiques ».

D’autre part, Abdelmadjid Tebboune a fait savoir que dans les wilayas dotées d’un programme de 5.000 à 6.000 logements AADL, 90% des souscripteurs avaient reçu un « avis favorable ». L’opération de tri et traitement des dossiers, qui a duré plusieurs semaines, commencent donc à porter ses fruits. Et pour ce faire, les services de l’AADL « se sont mieux organisés pour traiter le maximum de dossiers en recourant au recrutement de vacataires et de contractuels », a expliqué le premier responsable du secteur de l’habitat et du logement en Algérie.  Reste à savoir maintenant si tous ces souscripteurs ont été sélectionnés sans avoir à recourir à une quelconque pratique de népotisme et de corruption. Pour rappel, pas moins de  700.000 demandeurs de logements ont souscrit au nouveau programme de l’Agence d’amélioration et de développement du logement (AADL). Des milliers de dossiers ont été rejetés et écartés lors du processus de sélection. Ce qui n’a pas manqué de susciter une vive polémique au sein de l’opinion publique.