Le prix Vert du quartier le plus propre d’Algérie a été décerné mercredi à six quartiers de six wilayas différentes.

Mercredi, nous sommes arrivés au bout du suspense. Les quartiers retenus pour la phase finale de la compétition du quartier le plus propre d’Algérie, lancée en décembre par le ministère de l’Environnement, au terme de la sélection régionale, ont connu le verdict mercredi, lors de la cérémonie de remise des prix.

Le prix Vert du quartier le plus propre d’Algérie est ainsi allé à six quartiers, de six wilayas différentes. Les heureux gagnants sont les quartiers des 408 logement à Boumerdes, Tafilelt dans la commune de Beni Isguen à Ghardaïa, Didouche Abdelkader dans la commune de Souger à Tiaret, des 400 logements à Adrar, des 90 logements à Souk Ahras et enfin des Roses dans la commune de Rais Hamidou à Alger.

« Éveiller une prise de conscience »

Initiative louable, ce concours écologique est une première dans le pays. C’est une « opportunité pour inciter les citoyens et les parties concernées dont la police de l’environnement à contribuer à la relance d’une dynamique nouvelle visant à la réhabilitation des places publiques », a encore expliqué le directeur de l’environnement au ministère, Mohamed Taher Tolba. A ses côtés, le contrôleur de police et directeur de la sécurité publique à la DGSN, Aissa Naili, a souligné le souci de son secteur à « renforcer et aider les unités spécialisées au niveau des sûretés de Daïras afin de leur permettre d’assumer pleinement leur rôle en matière de protection de l’environnement et de l’urbanisme conformément aux réglementations en vigueur ». Ce prix, a-t-il conclu, tend à « éveiller une véritable prise de conscience au sein de la société pour lutter contre la négligence et ancrer un comportement au service d’une environnement propre ».

Avec APS