Manger  »Casher » ou  »Halal » n’a jamais été un problème en Algérie. Ni d’ailleurs dans les pays maghrébins et arabes. Pourtant, une nouvelle niche de consommation  »halal » est en train de fleurir dans les pays maghrébins. En Algérie, un arrêté interministériel vient d’autoriser officiellement l’industrie agro-alimentaire  »halal ».

A Alger, dans les quartiers huppés de la capitale, il n’est plus étonnant de débusquer une boucherie  »hallal ». Dans certaines grandes surfaces, les produits ‘halal » trônent comme des curiosités alimentaires.  Pourtant, le gouvernement semble avoir pris la mesure des changements rapides dans le mode alimentaire des algériens. Pour contrôler une industrie florissante des produits agroalimentaires à base de viandes notamment, il vient de publier au JO en date du 19 mars dernier, un arrêté interministériel (commerce, agriculture, santé et affaires religieuses) pour réglementer la production, l’emballage et la commercialisation des produits  »halal ». Cet arrêté dispose globalement que sont déclarés  »halal » les produits conformes à la religion musulmane dont les viandes, qui doivent obéir scrupuleusement au rite de l’abattage de l’animal selon les la religion musulmane : la Besmalla et l’observance du Nahr (égorger l’animal et le vider de son sang).

Lire la suite sur Maghreb Emergent

Notez cet article