C’est la grande affluence à bord du ferry italien « Capitan Morgan », affrété par l’Entreprise nationale de transport maritime des voyageurs (EMTV) pour le transport de voyageurs entre les ports d’Alger et d’Ain Bénian (La Madrague). Pas moins de 37.000 personnes ont été transportées en l’espace de 18 jours.

Inauguré le 4 août dernier – le transport des voyageurs a réellement commencé le 5 août – le ferry connaît déjà une très forte pression. D’énormes files d’attentes de voyageurs sont constituées, tout au long de la journée, au niveau des guichets, à la Pêcherie et à la Madrague. À tel point que le ferry, qui peut accueillir jusqu’à 300 personnes à son bord, ne peut répondre à la demande quotidienne.

Une affluence à l’origine d’ailleurs de quelques incidents. La navette maritime entre Alger et Aïn Benian est un moyen de transport. Pas un bateau de croisière. Or, plusieurs familles l’empruntent pour une balade en mer, et refusent de descendre à la fin de la traversée, pour revenir dans la foulée à leur point de départ. D’autant plus que sur le quai, 300 autres personnes, munies d’un ticket, attendent de pouvoir monter à bord, ce qui crée de l’attente et des bousculades.

Le directeur commercial par intérim de l’ENTMV, Mahdab Mohamed Fethy, estime que la pression va probablement baisser avec la rentrée scolaire, puisque les personnes, qui voyagent actuellement sur le ferry, sont majoritairement des estivants, qui n’utilisent pas la navette comme un moyen de transport. À la rentrée scolaire, l’ENTMV prévoit de réaménager les horaires du ferry pour qu’il puisse être utilisé par des travailleurs habitant Aïn Benian et devant se rendre à Alger centre.

Elyas Nour

Notez cet article