Revue de presse. L’insécurité aux frontières et la coordination au sommet de l’État algérien

0
146

L’Algérie fait face, depuis trois ans, à la situation la plus dangereuse de son existence même en tant qu’Etat, depuis la diminution du péril terroriste, à savoir la multitude de foyers de tension à ses frontières. A l’exception de nos côtes maritimes, au nord du pays, aucune autre parcelle de nos zones frontalières n’est tout à fait sécurisée, de façon bilatérale, avec aucun de nos voisins. 

Avec une Libye complètement éclatée, un Mali désormais réduit à l’état d’un vaste territoire que se disputent différents groupes armés, un Niger, une Mauritanie et une Tunisie trop faibles militairement pour sécuriser de vastes territoires et assurer leur propre sécurité intérieure, c’est déjà très préoccupant comme situation.

Si l’on y ajoute un Maroc franchement hostile et qui ne lésine sur aucun moyen pour tirer cyniquement profit de…

Lire la suite sur Le Soir d’Algérie.