La chaîne de télévision privée Echourouk TV s’est illustrée, encore une fois, par un reportage qui restera dans les annales du journalisme. Selon cette chaîne de télévision, les vampires existent bel et bien en Algérie. Pour le prouver, les reporters d’Echourouk News TV sont allés à la rencontre d’un jeune algérien atteint d’une maladie mentale, mais qui prétend être un vampire. Originaire de Ghardaïa, ce prénommé El-Hadi a été exposé comme une bête qui gémit dans des séquences choquantes et bouleversantes. De nombreux téléspectateurs algériens ont fait part de leur indignation sur les réseaux sociaux.

Le reportage controversé raconte donc l’histoire d’un jeune homme qui s’est transformé en vampire. Echorouk News TV présente ainsi le récit du jeune possédé par un Djinn, assoiffé de sang. Sauf que tout au long du reportage, point de sang. Le jeune troublé est uniquement filmé tel un animal enfermé dans une cage en train de crier et mordre une poule vivante. Un vampire cruel ? El-Hadi marche à quatre pattes et tente de répondre aux questions du journaliste d’Echorouk News TV.  Les images sont dégradantes et montrent un être humain humilié et victime d’une maladie psychiatrique. Mais la brillante chaîne de télévision le présente comme un possédé qui se dit révolté par la profanation de cimetières et la sédition (El fitna) qui sévit à Ghardaïa (affrontements entre mozabites et arabes, ndlr). Il promet ainsi la mort aux émeutiers et il prédit un déluge dans un mois et demi si ces affrontements inter-communautaires ne s’arrêtent pas de sitôt.

https://www.youtube.com/watch?v=dYucQlXscj4#sthash.RWC4FmCU.dpuf

La superstition et le charlatanisme d’Echourouk TV les poussent à faire l’apologie de certains ouvrages traitant de la communication entre les humains et les mauvais esprits. Sauf que le « vampire » découvert par Echourouk TV est doux comme un agneau. Les journalistes s’approchent de lui, il leur raconte ce qui lui arrive, ce qu’il voit. Il leur parle même de ceux qui le hantent et qui viennent de l’au-delà. Le « vampire » d’Echourouk TV est très coopératif avec le journaliste. Ce dernier pose des questions, son interlocuteur « possédé » lui répond sereinement.

Ce reportage indigne des milliers d’Algériens. Largement relayé sur la Toile, il fait l’objet de critiques acerbes. Sur Youtube, les internautes s’en prennent violemment à la chaîne, aux autorités qui laissent faire cette mascarade sans précédent. « Ils se foutent de nos gueules « , « une reproduction algérienne du film Avatar », tels sont quelques commentaires récoltés sur Youtube. D’autres appellent carrément au retrait de la vidéo. L’indignation est telle que le nombre de ceux qui n’aiment pas la vidéo équivaut au double de ceux qui l’aiment. Mieux encore, un jeune YouTubeur se moque avec beaucoup de dérision du reportage de la chaîne Echorouk TV en produisant une vidéo où il imite le reportage de la chaîne propagandiste.  

Il relève même les grosses pilules qu’on essaie de faire avaler aux téléspectateurs algériens.

« Bienvenue à la chaîne Echorouk, avec ses programmes passionnants, ses programmes dénués de toute valeur… », ironise d’emblée le reporter usurpé d’Echorouk TV. « Aujourd’hui, nous allons à la rencontre d’un vampire hors pair, dernière création (…) Nous nous sommes rendus chez lui, il nous a tout raconté. Le mauvais esprit qui l’habite est un bon gars (nas mlah), il a accepté de nous parler normalement… (vous savez) certains djinns sont des artistes, comme celui qui possède notre vampire. Les vampires du jour sont gentils, pas comme ceux de la nuit. Notre vampire à nous se transforme à 10H du matin, donc il fait partie des bons …». Tout au long de sa vidéo, le YouTubeur imite « le monstre » original, d’une manière alliant la satire, le burlesque et la colère. « Je vais me transformer en vampire et faites semblants de me croire, car pour se transformer il suffit de pousser des cris… », mime le YouTubeur, en comique révolté.

Et de relever subtilement que le vampire d’Echorouk ne « suce » que le sang de poules ou de châton, mais pas ceux des chiens. Evidemment, un chien peut se défendre. « Si on lui avait ramené un chien, un pit-bull par exemple, même s’il était vraiment hanté, le djinn s’enfuirait ». « Echorouk (lever de soleil), ou el ghouroub (coucher de soleil),  ou je ne sais quoi :  de qui vous vous moquez ? De Nous ou de vous-même ? Vous n’avez rien trouvé de mieux à faire que cette risée ? Vous auriez pu en faire des dessins animés ou une comédie…ou vous auriez au moins pu le maquiller un peu et le filmer durant la nuit. A 10h du matin, personne n’a peur… », s’indigne encore le YouTubeur.

Ce reporter usurpé n’est pas le seul à dénoncer, de manière ironique, ce reportage d’Echorouk News TV. Son faux reportage a été partagé six mille fois plus que » l’authentique », celui d’Echorouk. C’est dire que ce YouTubeur exprime très haut ce que des milliers d’Algériens pensent tout bas.

Dépourvues de professionnalisme et d’éthique, certaines chaines de télévision privées sont devenues leader en matière de propagande et de charlatanisme. Elles véhiculent à travers quelques programmes contestés l’ignorance, l’obscurantisme, l’intolérance, l’extrémisme et la violence. A maintes reprises, elles avaient jeté des militants de la démocratie à la vindicte populaire en les qualifiant de traîtres, de mécréants et de renégats, à l’issue de manifestations pour défendre les libertés démocratiques. Tout cela se déroule sous le regard passif, voire complice, des pouvoirs publics…

Yacine Omar