Mort d’Ebossé : La JSK exclue deux ans de la Ligue des champions d’Afrique

0
196

Réuni samedi à Addis-Abeba, le comité exécutif de la Confédération africaine de football (CAF) a décidé d’exclure la JSK de toutes compétitions africaines pour les deux prochaines années.

Réunis à Addis-Abeba, pour désigner les pays hôtes de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) pour les trois prochaines éditions, les 19 membres du comité exécutif de la CAF, dont le président de la Fédération algérienne de football (FAF), Mohamed Raouraoua, se sont aussi penchés sur le cas de la JSK.

Et la sanction est tombée comme un couperet. Le comité exécutif de la Confédération africaine de football (CAF) a décidé de suspendre la Jeunesse Sportive de Kabylie pour une durée ferme de deux ans à compter de la saison 2014-2015, indique un communiqué de presse de la Ligue professionnelle de football (LFP) diffusé sur son site internet samedi soir. Autrement dit, la JSK est privée des deux prochaines éditions de la Ligue des champions d’Afrique alors que le club kabyle, qui, en raison de sa deuxième place au championnat de Ligue 1 la saison dernière, devait participer à cette compétition durant la saison 2014-2015.

Cette exclusion est bien évidemment liée à la mort d’Albert Ebossé, le 23 août dernier, à la fin de la rencontre comptant pour la 2è journée de Ligue 1, opposant la JSK, à domicile, à l’USMA. L’attaquant camerounais, meilleur buteur d’Algérie la saison passée, a été tué par un « objet tranchant » à l’issue de ce match, selon les premiers éléments de l’enquête judiciaire. Les supporters de la JSK, déchaînés après la défaite de leur équipe, ont été désignés par nombre de commentateurs comme les responsables de cet accident. Mais le tribunal de Tizi Ouzou n’a pas encore identifié le ou les coupables de cet assassinat. Plus d’une semaine après l’enterrement d’Albert Ebossé dans sa ville natale au Cameroun, l’enquête judiciaire sur les circonstances de sa mort se poursuit.

Privée de stade et de supporters

Les semaines passent et les sanctions contre la JSK s’enchaînent. Déjà, au niveau national, le club de Tizi Ouzou a écopé de plusieurs peines, décidées par la LFP : la JSK n’est ainsi plus autorisée à recevoir dans son stade, le 1er-novembre ayant été fermé jusqu’à la fin de la saison 2014-2015, et doit jouer tous ses matchs à domicile à huis clos durant cette saison. Par ailleurs, ses supporters n’ont pas le droit de suivre leur équipe favorite en déplacement jusqu’à la fin de la première partie de cette saison. Ces sanctions pourraient être alourdies en fonction des conclusions de l’enquête judiciaire, a prévenu la LFP.