Ouverture d’une mosquée controversée dans la ville du Cap en Afrique du Sud. Elle se veut mixte et ouverte à tous, même aux homosexuels. Son fondateur dit vouloir encourager un islam plus tolérant. Mais l’ouverture de ce lieu de culte suscite de vives réactions parmi les musulmans du Cap. Reportage de notre envoyée spéciale Sophie Ribstein.

La mosquée polémiste résiste

Un responsable local avait déclaré le 23 septembre à la BBC que la première mosquée ouverte aux homosexuels en Afrique du Sud avait été fermée pour une période indéterminée.

Le lieu de culte est toutefois toujours ouvert jeudi soir.

Dans la mosquée du théologien Taj Hargey, spécialiste de l’Islam, tout le monde, y compris les femmes, les hommes et les homosexuels doivent prier côte à côte.

Mais des universitaires et de nombreux musulmans au Cap n’adhèrent pas à cette idée.

Pour beaucoup, ce lieu de culte ne respecte pas la religion musulmane.

Lire la suite la BBC