CHU de Tizi Ouzou: Qui veut tuer le service endocrinologie?

0
419

Dans une correspondance à notre rédaction, un employé du CHU Nedir Mohammed de Tizi Ouzou, dénonce les agissements du chef de service endocrinologie diabétologie par intérim.

Selon le témoignage d’un employé du CHU Mohammed Nedir de Tizi Ouzou, le chef de service endocrinologie-diabétologie par intérim, depuis son installation à ce poste, pousse les médecins spécialistes à la démission. Ce qui serait le cas de deux des quatre spécialistes que compte ce service. « Le service endocrinologie se voit vidé de ses spécialistes. En quelques mois déjà, deux excellent médecins spécialistes ont quitté le service pour rejoindre le secteur privé. Il s’agit du Dr Hemsas et du Dr Issad. Leur démission est le résultat direct du comportement du chef de service », écrit-il.

« Non satisfait d’avoir poussé ces médecins spécialistes a la démission, le chef de service s’acharne, par des intimidations quotidiennes avec la complicité de l’administration de l’hôpital, contre les deux derniers médecins spécialistes encore en poste afin de les pousser également à la démission », indique-t-il, ajoutant que « ceux-ci n’en ont pas pour longtemps. »

Cet état de fait n’est pas sans conséquences sur le fonctionnement du service qui couvre une population estimée à près de quatre millions de personnes, réparties sur quatre wilayas.

Cet acharnement s’explique par le fait que « le chef de service par intérim, qui est spécialiste en médecine interne et non en endocrinologie diabétologie, veut à tout prix récupérer le service endocrinologie et l’annexer au service médecine interne ». « En supprimant le service, le médecin incriminé va priver des dizaines de millier de malades de soins et consultations nécessaires a leur survie et ainsi, les pousser vers le privé, dont le coût des prestations est excessivement cher.

Nous avons tenté à maintes reprises de joindre les responsables du CHU de Tizi Ouzou, mais nos tentatives sont restés vaines.