« Le beau-frère » est un moyen-métrage qui à failli être avorté à cause du sujet tabou qu’il traite : l’homosexualité en Algérie. 

Bouchta Saïdoun, un acteur marseillais y interprète le rôle principal, avec un seul défi: pouvoir aller jusqu’au bout malgré les pressions. D’ailleurs, il a  fini à l’hôpital, avec de multiples contusions et la clavicule cassée, suite au sabotage des freins de sa moto.

La complexité du sujet traité a fait connaître à ce court-métrage déboire, notamment de nombreuses difficultés matérielles et la défection de certaines équipes. Mais cela n’a pas compromis sa réalisation. « Le beau-frère » à fini, tout de même, par voir le jour et  a même été sélectionné dans plusieurs festivals, notamment celui des courts-métrages à Cannes. Soulignons enfin que « N’sibi » sera en compétition officielle section Court métrages du Festival international d’Oran du Film Arabe le 10 juin 2015, a annoncé le producteur de ce film sur page Facebook. 

Nihel Aloui