Deux jeunes hommes ont trouvé la mort dans des conditions suspectes ce mercredi à Attouche, une localité relevant de la commune de Makouda, dans la wilaya de Tizi-Ouzou. Selon des sources locales, les victimes sont originaires de la localité voisine de Taouarga, relevant de la wilaya de Boumerdès. Âgée de 32 ans, la première est mariée et père d’une fillette, tandis que la seconde est âgée de 25 ans.

Les deux jeunes revenaient d’un mariage lorsqu’ils ont été assaillis par des individus armés. Les citoyens de leur village soupçonnent alors des militaires déployés dans la région d’être les auteurs de cet acte, d’après les mêmes sources. Ces soupçons n’ont pas laissé indifférent le Mouvement pour l’autodétermination de la Kabylie (MAK) qui a dénoncé un « acte prémédité » et réitéré à l’occasion sa revendication du « retrait des forces militaires » de la région.

Pour l’heure, ni le ministère de la Défense ni celui de l’Intérieur n’ont réagi à ce sujet. Une enquête doit certainement être ouverte pour élucider les circonstances de ce drame.

Il y a quelques années, faut-il le rappeler, des militaires ont commis « une bavure » en tuant une dame dans la région de Fréha, dans la wilaya de Tizi-Ouzou. Un autre jeune homme, chasseur de son état, a été également la cible de tirs de militaires dans la région de Boudjellli, dans la wilaya de Béjaïa. Mais dans les deux cas, l’armée a réagi en déplorant des « bavures ».

Essaïd wakli

Notez cet article