Malgré les apparences, le parc automobile algérien a incroyablement vieilli. Selon des données fournies par l’office national des statistiques (ONS) près de la moitié des voitures en circulation en Algérie ont dépassé 20 ans d’âge.

Selon les chiffres repris par l’APS, la répartition du parc national automobile (PNA), pour l’année 2014, suivant les tranches d’âge des véhicules montre que le nombre des moins de 5 ans a atteint 1.253.731 unités (23,11% de la totalité  du parc à fin 2014), des 5 à 9 ans à 933.006 véhicules (17,2%), des 10 à 14  ans à 346.788 (6,4%), des 15 à 19 ans à 214.287 unités (3,95%), des 20 ans et  plus à 2.677.746 (49,35%).

  Par catégorie de véhicules, le PNA est constitué essentiellement de  véhicules de tourisme avec 3.483.047 unités (64,2% de la totalité), de  camionnettes avec 1.083.990 (près de 20%), de camions avec 396.277 (7,3%), de tracteurs agricoles avec 146.041 (2,7%), de remorques avec 134.019 (2,47%), d’autocars et autobus avec 82.376 (1,52%), de motos avec 20.380 (0,38%) et de véhicules spéciaux avec 4.756 (0,1%).

Concernant la répartition du PNA par wilaya, l’ONS relève que les  cinq premières wilayas qui comptent le plus grand nombre de véhicules sont Alger avec 1.427.799 unités (26,32% de la totalité), suivie de Blida avec 301.076, (5,55%), Oran avec 280.627 (5,17%), Constantine avec 198.175 (3,65%) et Tizi-Ouzou avec 189.080 (3,45%).

Plus globalement, le parc national automobile (PNA) a atteint 5.425.558 véhicules à décembre 2014. Quant au nombre des immatriculations de véhicules neufs, il a diminué passant à 301.722 unités en 2014, contre 314.872 en 2013, soit une baisse de 4,14%, indiquent les chiffres consolidés de l’ONS.

Essaïd Wakli

Notez cet article