L’implantation d’une usine de montage de véhicules en Algérie par le constructeur français Peugeot est un projet « presque finalisé », a fait savoir mercredi depuis Paris le ministre de l’Industrie et des mines, Abdeslam Bouchouareb. 

« Un pacte d’actionnaires sera prochainement signé », a expliqué encore Abdeslam Bouchouareb selon lequel pour concrétiser définitivement le projet de Peugeot en Algérie, il reste uniquement « un ou deux petits points à régler », a-t-il indiqué à l’issue de sa rencontre avec le Medef-International.

« Je peux vous assurer que lors de la réunion du Comité intergouvernemental de haut niveau, co-présidée par les Premiers ministres des deux pays, que nous serons en situation de signature du pacte d’actionnaires », a-t-il ajouté. De son côté, l’agence de presse gouvernementale, l’APS, a révélé qu’une source proche du ministère de l’Industrie avait précisé que le problème du foncier a été réglé pour l’installation de l’usine dans la région d’Oran. Une assiette de 25 hectares a été même dégagée pour la sous-traitance.

Nourhane S. 

Notez cet article