En plus de l’électricité et du gaz, les Algériens devront payer certains services à des prix plus élevés. C’est le cas du permis de conduire dont le prix devrait passer à 50 000 DA.

C’est ce que rapporte le quotidien El Khabar qui cite une source au ministère des Transports. Le journal ne donne pas de date précise pour l’entrée en vigueur de cette augmentation. Mais il s’avère que la décision du ministère vise surtout à satisfaire les gérants des auto-écoles qui se plaignent, depuis des années, de la faiblesse des tarifs.

Aucune précision n’a été par ailleurs fournie quant à la durée du passage de permis de conduire qui est actuellement de trois mois. Par contre, l’âge légal pour accéder à l’examen ne va pas changer. Il est actuellement de 17 ans.

Notons par ailleurs que le secteur connaît une grande anarchie. Des citoyens achètent parfois le permis sans passer les examens nécessaires. Chose qui aggrave la situation de la circulation automobile dans le pays et augmente le nombre d’accidents et donc de décès sur les routes.

E.Wakli

Notez cet article