Le leader du Mouvement pour  jeunesse et le développement (MJD), Rachid Nekkaz, continue de drainer les foules pour faire pression sur les hauts responsables, notamment le Premier ministre Abdelmalek Sellal, Abdeslam Bouchouareb et le SG du FLN, Amar Saâdani, afin de les amener à se justifier à propos de leurs luxueuses demeures à Paris. Malgré une hostilité manifeste de la police française, Nekkaz rassemble.

L’arrivée de Rachid sur la scène politique algérienne a été marquée par une stratégie politique novatrice en Algérie, celle de dénoncer les pratiques illicites des dirigeants ce qui a eu pour résultat de désacraliser un principe cher au régime algérien: l’opacité.

Deux actions majeures s’inscrivant dans ce cadre ont eu lieu samedi et dimanche derniers. Une foule nombreuse a marché sur les pas de Rachid Nekkaz, samedi, à Neuilly-sur-Seine, aux abords de la demeure du SG du FLN et dimanche, sur les  Champs-Elysées devant l’appartement de Rym Sellal, la fille du Premier ministre.

Sur deux vidéos mises en ligne sur la page Facebook de Nekkaz, on peut remarquer la présence d’une foule nombreuse. Malgré des menaces proférées par la police française qui a averti que les participants à ces rassemblements risquaient de lourdes sanctions, les militants ont continué à crier leur colère.

https://www.youtube.com/watch?v=caFqh_DTflw

Massi M.