Conflit avec Ortiz/ Un prestigieux avocat français pour défendre l’Algérie

0
413

Le gouvernement algérien compte s’offrir les services d’un imminent avocat français pour défendre son dossier dans le conflit qui l’oppose à l’entreprise espagnole de BTP, Ortiz.

Selon diverses sources, c’est l’avocat Philippe Pinsolle qui représentera l’Algérie  dans cette affaire au niveau du Centre international pour le règlement des différends relatifs aux investissements (CIRDI), dépendant de la Banque Mondiale (BM).

Ortiz Construcciones y Proyectos a déposé plainte auprès de cet organisme au sujet de sa mise à l’écart par les autorités algériennes dans plusieurs marchés publics. Pourtant, l’entreprise espagnole est partenaire, selon la règle 51/49%, avec l’Entreprise algérienne des réalisations et construction du centre (ALRECC). Les deux parties avaient mis sur pied en joint-venture une usine de fabrication de panneaux pour la réalisation de logements préfabriqués. D’où le recours d’Ortiz à cette instance d’arbitrage.

Me Philippe Pinsolle est responsable du bureau de Paris de Quinn Emanuel. Ce dernier est l’un des plus prestigieux cabinets d’avocat dans le monde. Me Pinsolle cumule plus de 25 années d’expérience dans l’arbitrage commercial et d’investissement. Il a reçu plusieurs distinctions, notamment en 2012, où il fit lauréat du prix du meilleur avocat en matière d’arbitrage international, «Advocacy Prize for international commercial arbitration».

Elyas Nour