Le célèbre magazine américain Forbes a classé la ministre de la Poste et des NTIC, Houda Feraoun, à la 5éme place des dix femmes arabes du secteur gouvernemental les plus puissantes pour l’année 2017.

Le magazine a indiqué que Mme Feraoun est la ministre la plus jeune du gouvernement algérien actuel, ajoutant que « son expertise et sa maîtrise de son secteur ont permis à l’Algérie de progresser de neuf places dans le classement de l’Union internationale des télécommunications ».

Forbes a, en outre, précisé que Houda Feraoun, qui est titulaire d’un doctorat en physique, occupe un poste ministériel depuis 2015, après avoir été directrice générale de l’Agence Thématique de Recherche en Sciences et Technologie.

La ministre émiratie de la Tolérance, Sheikha Lubna Khalid al-Qasimi, arrive en tête du classement, suivie de deux ministres égyptiennes : Sihr Nasr et Ghada Wali. La quatrième position est, quant à elle, occupée par la ministre koweïtienne des Affaires sociales, Nacib Barak.

L.R.