Le ministre des Ressources en eau, Hocine Necib, a annoncé, samedi, que la problématique de rejet des eaux usées dans le milieu naturel, notamment en mer, à Alger, sera résolue à l’horizon 2020.

S’exprimant en marge d’une visite d’inspection des projets de son secteur à Alger, le ministre a indiqué qu’à « l’horizon 2020, aucune goutte d’eau usée n’ira en mer ou dans tout autre milieu naturel et ce, par souci de préserver l’environnement et les eaux souterraines et de protéger la santé des citoyens ».

Il a ajouté que cet objectif « stratégique » sera concrétisé grâce aux projets de grands collecteurs et aux stations d’épuration d’eaux usées, notamment la station de Zéralda qui sera réceptionnée fin 2017, l’extension de la station de Reghaia, la mise en service de la station de Beni Messous et l’extension de la station de Baraki.

L.R.

Notez cet article