Les membres du Conseil de la nation, les sénateurs, devront faire désormais face à des ponctions sur salaires en cas d’absences.

Dans une note adressée aux différentes groupes, le président de cette instance, Abdelkader Bensalah, a informé les sénateurs des nouvelles mesures prises pour mettre un terme à l’absentéisme qui caractérise la chambre haute du parlement, tous comme l’APN d’ailleurs, lors des plénière ou même des travaux des commissions.

Si dans un premier temps, le bureau du sénat ne fera qu’adresser un avertissement à l’absent, si jamais il récidive il verra son salaire amputé d’une partie. Le Conseil de la nation n’a pas encore pour l’instant fixé le barème des sanctions.

En tous cas, la retenue sur salaire sera proportionnelle au nombre de journées d’absences. Parallèlement à ça, le Senat va publier, sur son site Internet, les noms, photos et partis politiques du sénateur qui s’est absenté sans justificatif.

A cet effet, Bensalah a informé les membres du Sénat que le bureau de l’APN procédera à la vérification des membres présents, soit par le biais de la voie électronique ou oralement en faisant l’appel si nécessaire. Et dans le cas où le sénateur en question accumule trois absences non justifiées durant la même session, il se verra interdire toutes candidatures à un poste de responsabilité. Il faut rappeler, en dernier lieu, que le Conseil de la nation est composé de 144 membres dont 48 du tiers présidentiel (nommé par le président de la République) et 96 élus.

Elyas Nour

Notez cet article