Quatre étudiantes marocaines se sont livrées à une expérience des plus inattendues dans le cadre d’une campagne de sensibilisation contre le harcèlement sexuel. Baptisée « wache ? hassitou bina ? », cette campagne, consiste à draguer voir à harceler des garçons dans la rue afin de leur donner un aperçu sur ce qu’éprouve la gent féminine lorsque qu’elle se fait harcelée dans la rue. La campagne a suscité une véritable controverse sur les réseaux sociaux marocains.  

Dans le cadre d’une campagne de sensibilisation contre le harcèlement sexuel, quatre étudiantes marocaines ont eu l’idée de soumettre le sexe opposé au même traitement dont elles font, des fois, l’objet dans la rue, dans les transports, à l’école et à l’université. Une vidéo a même été mise en ligne. Durant plus d’une minute, les étudiantes expliquent comment les femmes marocaines sont harcelées sans distinction. Qu’elles soient vêtues d’un voile ou pas, elles sont toutes traitées de la même manière.

Advertisement

Sur les réseaux sociaux marocains, cette expérience ne fait pas l’unanimité. En fait, les commentateurs forment deux groupes distincts. Le premier encourage l’initiative en affirmant que c’est la seule façon de sensibiliser efficacement le second a sévèrement critiqué la méthode en se référant encore et toujours à la religion. Selon eux, c’est à la femme de veiller à ne pas « provoquer ».