La rougeole continue de faire des victimes. Aujourd’hui, un nourrisson de onze mois est décédé dans la localité de Ras El Miaad dans la wilaya de Biskra des suites de complications causées par cette maladie.

Le bilan national est de six décès désormais, même si certaines sources évoquent le nombre de treize. Ce qui est certain, c’est que la rougeole n’est plus “confinée” dans les wilayas du Sud du pays.

Advertisement

Selon le professeur Abdelmadjid Ben Lachhab, qui fait partie de la commission ministérielle chargée du suivi de cette maladie, treize wilayas sont touchés, à savoir El Oued, Ouargla, Illizi, Tamanrasset, Biskra, Tébessa, Relizane, Constantine, Tiaret, Tissemsilt, Médéa, El Bayadh et Alger. Au total, ce sont 2317 cas qui ont été recensés jusqu’à hier.

Un chiffre appelé à augmenter dans les jours à venir. Bien évidemment, les autorités ont lancés, dans les wilayas du Sud surtout qui sont les plus touchées, de vastes opérations de vaccination.

Selon ce professeur, la principale cause de la propagation de cette maladie et l’échec des précédentes campagnes de vaccination (mars 2017 et janvier 2018). Beaucoup de parents avaient refusé de faire vacciner leurs enfants. Le conseiller au ministère de la santé, Slim Belkessam, a indiqué dans le même ordre, que selon les indications de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), “pour éradiquer la rougeole il faudrait que le taux de vaccination dépasse les 80%”. Ce qui n’a pas été le cas apparemment lors de ces deux précédentes campagnes.

Elyas Nour