Le ministre du Tourisme, Hacène Mermouri, a affirmé, aujourd’hui, que les touristes étrangers, pour peu qu’ils passent par une agence de voyage, recevront leurs visas en 48 heures.

Cela sera-t-il possible ? Lors du forum du journal arabophone «El Hiwar», celui-ci a promis de régler définitivement ce problème auquel font face beaucoup d’étrangers depuis plusieurs années. Le visa «algérien» est extrêmement difficile à avoir.

Advertisement

Expliquant cette nouvelle démarche de facilitation de la délivrance du visa pour les étrangers, le ministre a indiqué que les agences de voyages devront déposer la liste de leurs futurs clients (touristes étrangers) au niveau des directions de tourisme de wilaya qui, pour leurs part, transféreront ces listes vers le ministère des Affaires Etrangères qui saisira les consulats concernés.

Au vu de la bureaucratie qui caractérise l’administration algérienne, il est à craindre que ces différentes étapes énumérées par Mermouri prennent autant de temps que par le passé. Beaucoup d’étrangers, y compris des hommes d’affaire et des journalistes surtout, se plaignent de la lourdeur de la procédure pour l’obtention du visa algérien. Dans ses projections, le gouvernement mise beaucoup sur le secteur touristique pour les années à venir. L’assouplissement du visa est une condition sine qua non pour espérer capter des touristes étrangers.

Elyas Nour