Les listes d’attribution des logements sociaux sont souvent contestées par des citoyens. Les citoyens mettent à l’index la « Maarifa », c’est-à-dire le népotisme de certains responsables locaux cette fois c’est le Wali qui le dénonce.  

À l’occasion d'une réunion tenue ce jeudi avec les responsables des communes d'Oran, le wali de la capitale de l’ouest Mouloud Chérifi a déploré le fait de que la moitié des bénéficiaires des logements sociaux ne les méritent pas.

Advertisement

Ce dernier a mis en garde les P/APC sans pour autant porter des accusations directes. Le premier responsable de la wilaya a même évoqué un phénomène de corruption. À cet effet, il a tenu à rassurer les citoyens en exprimant la détermination des autorités compétentes à diligenter des enquêtes.

Elyas Nour