Le phénomène prend de l’ampleur. En un mois, soixante personnes sont mortes par noyade dans tout le pays. La majorité de ces noyades ont eu lieu dans des réserves d’eau.

Le dispositif de surveillance des plages mis en place par les services de la protection civile a enregistré 24 décès par noyade dans 12 plages autorisées et 12 autres interdites à la baignade.

Advertisement

Dans un communiqué, la Protection civile a indiqué que 36 autres personnes sont mortes par noyade dans des réserves d’eau. Quatre d’entre elles ont eu lieu dans des barrages, six dans des oueds, 14 dans des mares d’eau, neuf dans des retenues collinaires et trois dans des bassins d’eau.