Ali Haddad chéf de patrona Algerian (FCE) at the opening Government-Walis meeting at the Palais des Nations. Algiers on 12/11/2016 (Photo by Billal Bensalem/NurPhoto via Getty Images)

Le chef du groupe parlementaire du RND au Conseil de la nation (Sénat), Abdelmadjid Bouzeriba, a demandé l’ouverture d’une enquête relative au projet de la pénétrante autoroutière reliant le port de Djendjen à l’autoroute Est – Ouest via la ville d’El-Eulma sur une distance de 110 km.

Devant être réalisé en 36 mois, le projet traine depuis 2013.  C’est un  groupement algéro-italien composé des entreprises Rizani Deccher, Sapta et l’ETRHB Haddad qui étaient chargés de sa réalisation a rapporté Le Soir d’Algérie ce mardi.

L’attitude du parlementaire a été largement été commentée, d’aucuns évoquent des ordres venant directement d’Ahmed Ouyahia. S’il s’agit bel et bien d’un «tir» commandité par le patron du RND, il faudra alors trouver les raisons de ce revirement soudain.

D’un cout de 1,63 milliard de dollars, le projet a été lancé officiellement en août 2013 par le Premier ministre de l’époque, Abdelmalek Sellal, qui avait procédé à la pose de la première pierre. Le chantier devait être achevé en août 2016. Près de deux ans après, les travaux de cette pénétrante sont loin d’être terminés.

Elyas Nour

Sénat / Le chef du groupe parlementaire du RND réclame une enquête sur un projet confié à Haddad
4 (80%) 1 vote