Les étudiants de l’université Alger-3, faculté de l’information et de la communication (journalisme) viennent de mettre en ligne un communiqué qui a été remis à l’administration de l’établissement ce dimanche matin, afin de dénoncer le comportement plus que déplorable de certains enseignants qui exercent des pressions sur leurs étudiants afin de les contraindre à abandonner le « Hirak ».

Les enseignants de la faculté de journalisme à Alger, exercent de véritables pressions leurs étudiants afin de les contraindre à abandonner leurs actions de contestation le mardi et la grève qu’ils observent actuellement. Les étudiants ayant rejoint le mouvement du peuple sont menacés de voir leurs notes revues à la baisse et certaines d’entre eux ont même été exclut de certain modules.

Dans le communiqué, on a expliqué que les notes des examens de rattrapage furent catastrophiques dans certains modules ou les enseignants se sont « vengés » des étudiants « hirakistes ».

Certains de ces étudiants nous ont expliqué que leurs profs ont reçu des instructions très strictes pour sanctionner tous les étudiants ayant pris part à cette révolution blanche et qui marquent des absences lors des marches du mardi. Les récalcitrants parmi les enseignants ont subi des retenues sur salaire, ont-ils assuré.

Faculté de journalisme d’Alger / Les étudiants dans le viseur de la contre-révolution
3 (60%) 2 vote[s]