Le tribunal de Chéraga a prononcé une peine de prison ferme assortie d’une amende à l’encontre du fils d’Aboudjera Soltani, pour avoir agressé et insulté un gendarme en faction à l’entrée de la résidence d’État du club des pins au courant de la semaine passée.  

Le tribunal de Chéraga (10 kilomètres à l’Ouest de la capitale) a prononcé une peine d’un an de prison ferme et 20 000 dinars d’amende, contre l’un des fils du leader islamiste Aboudjera Soltani, dans une affaire d’agression physique et d’insulte d’un gendarme lors de l’exercice de ses fonctions, ont indiqué plusieurs rapports médiatiques.

Une plainte a été introduite la semaine dernière par un gendarme en service à l’entrée de la résidence d’État du Club des pins. Dans sa plainte, l’agent de l’ordre a indiqué avoir été agressé et humilié par le fils Aboudjera. Une enquête a dès lors été déclenchée se soldant par la mise en mandat de dépôt du petit Aboudjera.

Les faits remontent à la semaine passée. Quelques minutes avant la rupture du jeûne, le fils Aboudjera s’était présenté devant le portail d’entrée de la résidence d’État, à bord d’un véhicule non-enregistré et en compagnie de l’un de ses amis avec lequel il comptait partager le Iftar (comprendre : la rupture du jeûne) et tout cela sans aviser préalablement l’administration.

Le gendarme a appliqué la procédure standard en interdisant l’accès au petit Aboudjera et son invité-surprise. Se croyant à l’abri de toute poursuite, se le fils d’Aboudjera Soltani a insulté et tabassé le gendarme en question, selon ce qui a été rapporté.