A la barre / Karim Tabbou fait des révélations et indique qu’on a essayé de l’amadouer

0
2404

Karim Tabbou a raconté ce qui s’était passé avec les enquêteurs lors de son interrogatoire. Il a laissé entendre qu’on a essayé de l’amadouer pour qu’il accepte une sorte de deal. « L’un d’eux (un enquêteur NDLR)  m’avait demandé si j’avais entendu parler de Nabil Karoui qui s’est retrouvé au deuxième tour des présidentielles en Tunisie alors qu’il était en prison. « J’ai répondu que je ne vends pas et que je n’achète pas (expression algérienne qui signifie : ne tentez pas de m’amadouer NDLR). Je ne participerais pas aux élections présidentielles », a-t-il révélé à la barre. 

Karim Tabbou a ensuite dit qu’une deuxième personne est intervenue pour le violenter et qu’il a dû se présenter devant le juge avec des bras couverts de bleus.

« Je défi le ministre de la Justice d’ouvrier une enquête sur les faits », a-t-il ajouté, avant de lancer qu’il est un adepte du pacifisme. « Je suis adepte de la lutte pacifique en politique. J’ai respecté toutes les procédures et je n’ai jamais appelé à la violence. En 2001 lorsque les manifestants avaient été ciblés par des balles réelles, je faisais partie de ceux qui ont refusé toute forme de violence. Face aux séparatistes j’ai toujours défendu l’unité nationale parce qu’à mon sens, il n’y a pas d’Algérie sans Kabylie et il n’y a pas de Kabylie sans l’Algérie. J’ai agit de la même manière lors des événements de Berriane ».