gars Previously on « parce que le chemin le plus sûr vers le paradis passe par l’enfer »

Nos héros veulent du relooking, pour kaddour mental, et pour Aouicha vestimentaire

Aouicha en allant faire du shopping, rencontre une amie d’enfance, M’barka ! Commence un concert d’embrassades et de cris sur des airs de comment va untel et untel, orchestré par des années de coupure que ni l’une ni l’autre n’arrivent à expliquer. Elles partent prendre un café, parlent de leur quotidien, Mimi sort la photo de son fils, Aouicha déballe ses déboires. A entendre M’barka parler des vertus et de la tranquillité de la vie de famille, Aouicha l’envie…pourtant au lycée, on ne pouvait pas dire de Mimi qu’elle était destinée à ce type de vie, au contraire…

Mimi regarde Aouicha dans les yeux et lui dit : « si je peux me permettre, je vais te donner quelques conseils : oublie le mythe de la fille bien qui n’a rien vu rien entendu. Sans expérience tu ne sauras jamais faire le tri et risques de passer à côté d’une belle histoire et de perdre ton temps avec des débiles, exactement comme maintenant. Les temps sont déjà durs, et les années gaspillées dans l’attente une perte irrécupérable. Nous ne sommes plus au bled, où sortir avec quelqu’un était le premier pas vers le mariage. Avec cette mentalité tu ne vas épouser qu’un vieux qui a vécu une vie remplie, qui campera à la maison où tu seras sa boniche, sans vouloir te faire sortir, sauf pour emmener les enfants au KFC halal du coin, avec lequel tu ne vas pas vivre ta vie comme tu l’attends. Tu vas droit vers la désillusion. Arrête de voir en un homme qui te dis bonjour ton futur époux. Vois plutôt en lui une proie pour apprendre à manipuler les hommes. Le mariage est un trophée pour nous, et une sorte de perte de liberté pour eux. Joue le jeu … tu dis vouloir faire du shopping ? je t’accompagne ce samedi, et je t’apprendrai les rudiments de ce jeu et ses règles. Ça te va ? »

Pendant ce temps, Kaddour rencontre son vieil ami de fac Rouiched. Il a failli ne pas reconnaître l’ancien geek qui ne parlait que de foot et de religion. Avec son polo chic et sa barbe rasée, il avait un visage accueillant et souriant…quel changement !

Ils partent prendre un café, et Rouiched sort sa photo avec sa femme, Josiane. Ils étaient sur une plage en maillots, et Kaddour se rappela d’un incident au village, quand Rouiched avait vu sa sœur sortir du lycée maquillée, et qu’il lui avait administré la raclée publique du siècle en lui disant je ne permet ni à ma sœur ni à ma fille ni à ma femme de sortir presque nue ou maquillée…Un incident resté dans les mémoires de tous sous la forme du célèbre proverbe Quand l’honneur est en jeu la main de Rouiched frappe« ki ennif yahbat yed Rouiched tech’hat ». Comment un tel changement de mentalité a pu s’opérer ? Kaddour parle de comment il a échappé à un mariage arrangé avec Loundja, de son histoire avec Chacha, de leurs différents, de la fin proche de leur histoire.

Rouiched regarde longuement Kaddour : « si je peux me permettre, Kaddour, nous ne sommes plus au bled. Il faut apprendre à devenir moderne et à ne pas t’attendre à ce qu’une fille qui t’a plut par sa tenue sexy et sa maîtrise de l’art de séduction se transforme en étant avec toi en une « fille du village ». En continuant ainsi tu fonces droit vers un autre appel à ta mère, alors qu’il est clair que tu veux une autre vie. Ou alors tu vas épouser la première venue sans que tu te rendes compte qu’elle ne va que profiter de toi. Il te faut un peu plus d’expérience. Viens dîner chez moi samedi soir, tu verras comment je vis avec Josiane, ça pourra élargir ta conception de la vie de couple, et on en discutera avec Josiane, tu verras, ses conseils doivent être gravés en lettre d’or

Et voilà nos deux héros qui vont découvrir des aspects de relations de couples qu’ils n’avaient jamais envisagés auparavant. Mimi et Rouiched sauront-ils les conseiller ? tu verras ça la prochaine fois.

Rose Laine

Article précédentLe "besoin de mémoire" d'Amazigh Kateb
Article suivantAnalyse. Développement et problématique du transfert de technologie en Algérie