Al-Jazeera a mis un terme au suspens et aux rumeurs. La chaîne qatarie lancera bien sa version francophone, comme l’a annoncé Cheikh Ahmad Ben Jassem Al Thani, directeur du groupe Al Jazeera Satellite Network, lors du  septième forum d’Al Jazeera qui s’est tenu à Doha du 16 au 18 mars.

Le directeur du groupe Al Jazeera a donc confirmé « le lancement prochain d’une chaîne Al Jazeera en langue française ». Après les chaînes sportives Beinsport et Beinsport 2 lancées par Al Jazeera en 2012, une chaîne d’information francophone verra le jour.  Elle sera une alternative pour le monde francophone, et sera certainement la première concurrente de la chaîne France 24.

Selon le doctorant et spécialiste du Qatar Ennasri Nabil, la chaîne qatarie version française pourrait s’installer en France. Sur son blog édité par Le Monde, il explique qu’en revanche les délais seront longs, « du fait de la lourdeur d’un tel projet, autant dans sa dimension technique, administrative que financière, on ne devrait donc pas voir le logo de la chaîne qatarie dans les foyers de l’Hexagone avant 18 mois. »

Cheikh Ahmad Ben Jassem Al Thani, a annoncé lors du forum d’Al Jazeera qu’en tout cas, le projet français était en bonne voie. « Nous sommes à une étape avancée d’une étude pour lancer une chaîne en français », a-t-il déclaré.

En outre, le directeur du groupe a également annoncé la naissance d’« une chaîne d’information pour la Grande-Bretagne », une version d’Al-Jazeera English, qui existe depuis 2006. Cette nouvelle chaîne diffusera 5 à 6 heures par jour d’émissions faites sur place. Le groupe a également obtenu des autorisations pour diffuser sa chaîne dans plusieurs pays, notamment aux Etats-Unis, où elle développera une chaîne baptisée Al-Jazeera America.  Créée par le Qatar fin 1996, Al-Jazeera semble démontrer que son ambition est à la hauteur de ses moyens financiers : illimitée.

Article précédentA Béjaïa, une femme tente de vendre son bébé pour lui épargner l’extrême pauvreté
Article suivantVisa France : deux nouveaux centres seront prochainement ouverts à Oran et à Annaba