Le champion olympique algérien, Taoufik Makhloufi, a remporté mardi la médaille de bronze sur 800m, lors des championnats d’Afrique d’athlétisme qui se déroulent à Marrakech au Maroc.

Le champion olympique du 1500 m a réalisé un temps de 1:49.08, derrière le Botswanais Nigel Amos (1:48.54) et l’Éthiopien Mohamed-Aman Geleto (1:48.74). « Je suis très satisfait de ma performance signée aux côtés de grands athlètes. La course était très tactique avec un haut niveau. J’aurais aimé mieux  faire mais la victoire m’a échappé », a déclaré Makhloufi après la course, avant d’ajouter : «La course a été très difficile et les vainqueurs sont des athlètes qui ont plus d’expérience que moi sur cette épreuve. C’était aussi tactique et cela s’est joué sur les derniers mètres ».

Mais cette 3e place est-elle à la hauteur du potentiel du champion olympique algérien ? Taoufik Makhloufi s’est fait connaître lors des Jeux Olympiques de Londres en 2012, lorsqu’à la surprise générale il décroche l’or en dominant une course du 1500 m à laquelle, pourtant, participent des ténors de cette épreuve. Mais, depuis, l’athlète s’est éclipsé.

« Makhloufi a réalisé quelque chose d’énorme en arrachant une médaille de bronze après une absence de près de 18 mois pour des raisons de maladie. Le 800 m n’est pas sa spécialité et que ce résultat augure un bon avenir pour notre champion », a tenu néanmoins à nuancer le chargé des équipes nationales, Abdelkrim Sadou, pour défendre la prestation de Makhloufi.

Blessé en 2012 lors de la demi-finale du 1500 m, le coureur algérien avait à l’époque décidé de faire l’impasse sur le 800 m. Ce renoncement avait à l’époque fait polémique, obligeant la Fédération internationale d’athlétisme à examiner l’athlète pour confirmer sa blessure. C’est pour cette raison que  Makhloufi avait ensuite opté pour d’autres distances. Juste après les JO, lors d’un meeting aux USA, il avait choisi le miles. Par la suite, il avait arrêté de courir pendant de longs mois, en raison d’une maladie. Une fois sa forme retrouvée, Makhloufi a opté pour le 800m. Des changements d’épreuves aussi nombreux qu’inexpliqués. N’aurait-il pas été plus judicieux pour l’athlète de continuer à courir l’épreuve du 1500m, qui lui a si bien réussi en 2012 ? Jusque là, la Fédération algérienne d’athlétisme (FAA) n’a pas beaucoup communiqué à ce sujet.

Makhloufi réussira-t-il à se hisser à son niveau des Jeux Olympiques ? En tous cas, l’athlète multiplie les efforts afin de confirmer son statut. Il est donc attendu de pied ferme pour les prochaines compétitions internationales.

Elyas Nour

Article précédentL’Algérie termine à la troisième place lors des championnats du monde de football freestyle
Article suivantAlgérie : les tarifs des assurances automobiles ne vont pas augmenter