Selon les prévisions des calculs astronomiques, le mois de Ramadhan 2016 commencera mardi prochain. C’est du moins ce qu’affirme l’association d’astronomie Sirius selon laquelle ce dimanche soir, coïncidant avec  la nuit du 29 du mois de Chaabane ou « Nuit de doute », le croissant du mois lunaire, correspondant au mois de Ramadhan 1437 sera « impossible » à observer sur tout le territoire national, « tant à l’œil nu qu’à l’aide d’instruments optiques, vu que la lune, dont la conjonction (naissance) sera à 3H59 du matin (heure locale), se couchera tout juste après le soleil et sera donc trop bas sur l’horizon pour être observée ».

« Il découle de l’impossibilité de l’observation du croissant lunaire le 5 juin au soir, que le 1er du Ramadan 2016 ne pourra être le lundi 6 juin mais bien le mardi 7 juin, si l’on se tient à l’observation visuelle du croissant », a expliqué encore Sirius dans un communiqué rendu public. La même association indique que, la conjonction lune-soleil ayant lieu le matin du 5 juin (à 3h59mn matin , heure local), le croissant « ne sera pas suffisamment âgé » pour être visible le soir même du 29 du mois de Chaabane, pour tous les pays arabes y compris l’Algérie, sauf au Soudan.

Elle a relevé enfin que « sa non visibilité rendra nécessaire la complétion du mois du Chaabane à 30 jours et donc de débuter le Ramadan le 7 juin sur la base d’une observation visuelle qui est la méthode retenue en général jusqu’à présent en Algérie ».  Soulignons enfin la Commission nationale d’observation du croissant lunaire au ministère des Affaires religieuses et des Waqfs organisera une conférence après la prière d’El-Maghreb à Dar El-Imam, à El-Mohammadia (Alger) pour annoncer la date officielle du premier jour du Ramadhan 2016 en Algérie.

Article précédentBac 2016/ Les épreuves touchées par la triche seront refaites
Article suivantTripartite/ Sellal se veut rassurant