L’Algérie ne profite pas comme il faut de son pétrole selon le FMI

0
Advertisement

Dans son rapport sur les perspectives économiques mondiales le FMI estime que l’Algérie devrait plus profiter de la hausse du prix du pétrole pour renforcer ses revenus liés aux hydrocarbures.

L’Algérie est invitée à profiter de la hausse du prix du pétrole pour diversifier son économie / DR

‘‘La priorité est de tirer profit de la hausse actuelle des prix de pétrole pour diversifier leur économie’’ précise le FMI au sujet des pays exportateurs de pétrole, dont fait partie l’Algérie. Le FMI donne ce conseil aux pays exportateurs afin qu’ils profitent de la hausse des revenus liés au pétrole afin de diversifier son économie, et de s’ouvrir à d’autres secteurs de production.

Eviter la dépendance aux hydrocarbures

L’institution financière préconise toutefois d’éviter de créer trop de dépendance à l’exportation de pétrole, car la fluctuation de son prix selon les périodes est un risque considérable pour l’Algérie.

Des pays comme l’Algérie « tournent principalement autour des prix du pétrole et la croissance mondiale, étant donné que tous les risques majeurs de la croissance mondiale impliqueraient une baisse des prix pétroliers ».

Le danger est réel, car selon le FMI, les dépenses publiques de ces pays, y compris l’Algérie « ont augmenté à un tel niveau qu’une baisse importante des prix de pétrole pourrait miner leur situation budgétaire et mettre en péril la croissance et les investissements en cours dans leur secteur des infrastructures ».

AB

Article précédentLa consommation de cannabis explose : 500 000 consommateurs algériens
Article suivantA peine 31,7% des internautes en Algérie sont des femmes