L’association Sirius d’astronomie a indiqué, jeudi dans un communiqué, que le croissant du mois du Ramadhan «devrait être visible le vendredi soir à l’œil nu mais difficilement» et donc «le début du Ramadhan devrait avoir lieu le samedi 22 août». L’association a expliqué que la conjonction du mois lunaire, correspondant au début du Ramadhan, aura lieu le jeudi 20 août à 11h20, heure algérienne, ce qui «rendra impossible l’observation du croissant lunaire ce jour-là à l’heure du coucher du soleil, de l’avis unanime de la communauté astronomique».

Le communiqué a ajouté que «toute prétention d’avoir vu le croissant le jeudi soir ne peut être que rejetée et considérée comme erronée». «Il découle, ajoute Sirius, de l’impossibilité de l’observation du croissant lunaire le jeudi à partir de toutes les locations d’Algérie ainsi que du monde islamique». Pour cette association scientifique, le premier jour du Ramadhan «ne pourra donc être le vendredi 21 août et la complétion du mois de Chaâbane à 30 jours impose, dès lors, que l’on débute ce mois de jeûne le samedi 22 août». La même source a indiqué que ces conclusions sont valables pour l’Algérie ainsi que tous les pays pour lesquels le 29 du Chaâbane est le jeudi 20 août, soit la plupart des pays arabes.

Pour les pays pour qui le 29 Chaâbane est le vendredi 21 août, le début du Ramadhan devrait avoir lieu le samedi 22 août ou le dimanche 23 août suivant l’observation ou la non-observation du crossant le vendredi soir. Ceci concerne la plupart des pays asiatiques, notamment l’Iran, Sultanat d’Oman, le Maroc et la plupart des autres pays africains. L’association a noté que ces données sont «en parfait accord» avec les rapports et communiqués sur le sujet émanant des différentes instances scientifiques dans le monde. Le communiqué a affirmé que le croissant de l’aube du Chaâbane pourra être vu «assez facilement» le mercredi 19 août de l’horizon est avant le lever du soleil, «ce qui est une autre manière de s’assurer de l’impossibilité de l’observation du croissant le lendemain 21 août». L’Association a conclu que seul le comité des croissants lunaires du ministère des Affaires religieuses et des Waqf est «habilité à émettre la fatwa sur la date effective du début du Ramadhan».

Avec Le Financier

Article précédent[Vidéo Documentaire] Bienvenue en Corée du Nord (53 minutes))
Article suivantRéduction des tarifs de transports : Qui est membre de la Communauté algérienne?