Le PDG de Naftal, Hocine Rizou, vient d’être démis de ses fonctions, indiquent diverses sources. Une décision prise moins de 24 heures après le sit-in organisé, la veille, par des employés de l’entreprise pour exiger le départ de leur premier responsable, accusé …d’homosexualité.

Le ministère de l’énergie n’a pas justifié sa décision dans son communiqué, se contentant d’annoncer le nom du remplaçant de M. Rizou. C’est le directeur des hydrocarbures au niveau du ministère, Mustapha Hanifi, qui a hérité du poste.

Rappelons que des cadres et des représentants du syndicat du siège se sont rassemblés, hier, au niveau de la direction, à Cheraga, pour exiger le licenciement du PDG. Le syndicat de l’entreprise, lui, avait jugé que cette affaire relève de la sphère privée et qu’il n’y avait pas lieu de se s’y mêler. Le PDG avait, pour sa part, nié les faits puisque, dans l’après-midi d’hier, Naftal a diffusé un communiqué dans lequel elle a indiqué que les premiers éléments de l’enquête déclenchée, après un dépôt de plainte de sa part, révélaient que «les personnes diffusées dans la vidéo sont complètement étrangères à Naftal». Les proches de Rizou évoquent carrément un «complot».

En tout cas, cette affaire a complètement bouleversée le désormais ancien PDG de cette entreprise. Selon certaines sources, il aurait été victime, hier soir, d’un malaise cardiaque. Sa vie pourrait même être en danger.

Elyas Nour