Scandale Sonatrach 2 : ni Chakib Khelil, ni Farid Bedjaoui ne sont convoqués par le tribunal Alger

0
Advertisement

Les contours de ce qu’est appelé du scandale « Sontrach2 » commencent à se préciser. Le juge d’instruction près le Tribunal d’Alger aurait convoqué, lundi, plusieurs personnalités dans cette affaire.

Le juge d’instruction du pôle spécialisé du Tribunal d’Alger a convoqué une dizaine de personnes pour les besoins de l’enquête.  Et comme pour les autres affaires, les « gros bonnets » ne seront pas auditionnés par le juge. Ni Chakib Khelil, ni Farid Bedjaoui ne figurent apparemment dans la liste des personnes convoquées par le juge, soulignent, à ce sujet, le quotidien arabophone El Khabar. Une source judiciaire anonyme citée par ce quotidien a précisé, toutefois, que l’ancien PDG de Sonatrach et ancien ministre des Ressources en eau, Abdelmadjid Attar,  est convoqué. Mais l’homme ne sait toujours pas s’il se présente en tant qu’inculpé ou en tant que témoin. Le motif ne figure pas sur la convocation adressée par la justice à Abdelmadjid Attar.

D’après plusieurs sources concordantes et crédibles, Chakib Khelil, ancien ministre de l’Energie et des mines, a quitté le pays par l’aéroport d’Oran au moment où des enquêteurs du Département de renseignement et de la sécurité (DRS) a saisi des documents dans ses différentes résidences situées à Alger et d’Oran.  Signalons en dernier lieu qu’aucune autorité n’a confirmé encore ces informations. Le gouvernement observe toujours un silence intriguant…

E. W.

Article précédentA cause d’une grève, les communes d’Alger croulent sous les ordures
Article suivantLe festival « Algé’Rire » fait son show pour la première fois en Algérie