Téléphonie mobile/ Djezzy dénonce le chantage d’agents de sécurité privés

0
Advertisement

L’opérateur de la téléphonie mobile Djezzy fait-il face à un «complot» fomenté par les spécialistes de la sécurité ? C’est ce que laisse entendre, en tous cas, le communiqué rendu public par cette entreprise pour expliquer les raisons des perturbations du réseau à Bouira et qui durent depuis trois jours.

Tout en affirmant que «les services techniques et ingénieurs sont à pied d’œuvre en vue de rétablir la situation», l’entreprise de téléphonie mobile précise que «l’origine de ce regrettable incident, dont Djezzy n’est nullement responsable », et l’impute « au comportement de certains agents de sécurité appartenant à une entreprise prestataire de service de gardiennage». «Ces derniers ont bloqué le CDS de la ville de Bouira ainsi que plusieurs relais affectant ainsi la continuité de notre service dans cette wilaya», ajoute-t-on de même source.

A cet effet, l’opérateur de la téléphonie mobile, racheté par l’Etat, a décidé de recourir à la justice. «La direction de Djezzy a pris ses responsabilités, au-delà de l’intervention technique, en décidant de saisir la justice et d’user de tous les moyens juridiques qu’offrent les lois de la République contre les contrevenants et leurs instigateurs ainsi que l’ensemble des transgresseurs qui ont porté atteinte à la sécurité et à la stabilité de l’entreprise», indique Djezzy.

Le premier opérateur privé affirme qu’il avait décidé «de limiter le nombre des agents de sécurité externes et de prendre en charge elle-même la gestion de ce dossier». Une mesure prise, ajoute-t-on, suite à «l’amélioration de la situation sécuritaire du pays».

Elyas Nour

Article précédentAlgérie-Maroc/ Les faux bons sentiments de Tahar Ben Jelloun
Article suivant« Journée sans voiture » à Alger/ Un bol d’air sain éphémère