Un responsable sahraoui a déclaré, hier, lors d’une conférence organisée à l’université Djilali Bounaâma de Khémis Miliana (Aïn Defla), que près de 75% des cadres du Sahara occidental ont été formés à l’école et à l’université algérienne.

Le Secrétaire général de l’Union des étudiants de Sakia El Hamra et Oued Edhahab, Moulay M’hamed Ibrahim, également membre du secrétariat national du Polisario, a cité, entre autre, ministres et ambassadeurs faisant partie de ces cadres.

Celui-ci a donné ces chiffres comme preuve de l’ «étroitesse» des rapports existants entre le Sahara occidental et l’Algérie qui a, de tous temps, soutenu le droit du peuple sahraoui à l’autodétermination. Le même intervenant n’a pas omis de «féliciter» les conditions de séjours et d’enseignements des étudiants sahraouis. Moulay M’hamed Ibrahim a tenu à rappeler que, depuis sa création en 1973, le front Polisario a fait de la lutte contre l’ignorance une priorité.

A noter, par ailleurs, que beaucoup de sahraouis sont également inscrits aux universités espagnoles. Mais pour les cycles, primaires, moyens et secondaires, c’est les écoles algériennes qui accueillent le plus gros des effectifs du Sahara occidental.

Elyas Nour

Solidarité/75% des cadres de l’Etat sahraoui formés en Algérie
5 (100%) 2 votes