La police est déterminée à empêcher une collusion entre les médecins résidents qui boycottent l’examen du Diplôme d’études médicales spécialisées (DEMS) et leurs collègues venus les soutenir de l’extérieur. Plusieurs médecins résidents ont été empêchés de s’approcher de la faculté de médecine de ben Aknoun. Certains ont été embarqués. Le CAMRA dénonce.

Dans un post Facebook, le Collectif autonome des médecins résidents algériens (CAMRA) a dénoncé « les agissements des forces de l’ordre en cette matinée du 19 mars 2018 ». Le CAMRA fait savoir que « des médecins résidents venus pour soutenir l’action de boycott de l’examen du DEMS se sont vu refuser l’accès à la faculté de Ben Aknoun.

la publication souligne le fait que certains médecins résidents ont été embarqués « sans aucun motif » à bord des fourgons de la police et transférés aux commissariats adjacents (Ben Aknoun, Draria, Chéraga, Zéralda). Leurs téléphones ainsi que leurs papiers d’identité leurs ont été confisqués.

Rappelons que le bras de fer entre le ministère de la Santé, celui de l’Enseignement supérieur d’un côté et le CAMRA de l’autre a atteint son paroxysme. Alors qu’ils sont en grève depuis plus de quatre mois, les résidents boycottent ce lundi les examens du DEMS malgré les menaces du ministre de l’Enseignement superieur Tahar Hadjar. Face au refus d’abroger l’obligation du service civil, les médecins résident font dans l’escalade, allant meme jusqu’à menacer d’une démission collective.

Boycott du DEMS / La police empêche une collusion entre les DEMSistes et leurs collègues
2.5 (50%) 4 votes