Le Rassemblement national démocratique (RND) a énergiquement réagit aux députés islamistes de l’alliance El Adala, Nahda et El Bina qui se sont attaqués au ministre de la Culture, Azzedine Mihoubi, au sujet de la statue d’Aïn El Fouara de Sétif. A cet effet, le chef du groupe parlementaire du parti d’Ahmed Ouyahia, Belabes Belabes, député de Djelfa, a remis en cause, hier à l’APN, le «patriotisme» des islamistes d’une manière générale. «Est-ce que ce n’est pas vous qui avaient été chargé de mettre en application un projet des frères musulmans, wahabite ou chiite, ou les trois à la fois», a-t-il déclaré à propos des députés de ce courant politico-religieux. «Il se dit que vous avez touché de l’argent pour réaliser cette mission. Ce qui veut dire que vous aviez été financé à partir de l’étranger», a-t-il encore ajouté. D’après lui, si l’Algérie avait connu une «guerre civile» au début des années quatre vingt dix c’est parce que «l’Etat avait renoncé à lutter contre ces idées extrémistes durant les années quatre vingt». Réaffirmant son soutien au ministre de la Culture, le député RND a affirmé que personne parmi les eulémas de Sétif n’a exprimé le vœu de voir cette statue quitter sa place. Il y a quelques jours, questionné à l’APN par la député Khemri Beldia, de l’alliance El Adala, Nahda et El Bina, au sujet de la «nécessité» de transférer cette statue vers un musée, Azzedine Mihoubi a répondu que ce sont ceux qui portent cette thèse qui devront être mis dans un musée. Une réaction dénoncée par cette alliance islamiste qui a estimé que le ministre «avait dépassé ses limites».  La statue d’Aïn El Fouara a été vandalisée au mois de décembre dernier par un barbu qui a été par la suite placé dans un centre psychiatrique. La tutelle avait aussitôt entrepris des travaux de restauration.

Elyas Nour

Polémque/Le RND doute du patriotisme des islamistes
Notez cet article