• Par F | mai 21, 2012 1:46
    amira

    La rubrique « Talents & Leaders » a pour objectif d’améliorer la visibilité et la représentativité des talents et leaders d’origine algérienne dans les sphères économiques et culturelles. Nous avons rencontré Amira Boutouchent, étudiante et Vice-Présidente de l’Association internationale des étudiants en sciences économiques et sociales (AIESEC) en charge du “Talent development” et du “Outgoing Exchange”. 

    Amira Boutouchent illustre parfaitement cette jeunesse algérienne ambitieuse et ouverte sur l’international, dotée d’un sentiment très fort de patriotisme et qui souhaite donner un nouveau visage à l’Algérie de demain. Aujourd’hui en fin de cursus à l’Ecole Supérieure d’Informatique d’Alger (ESI), Amira souhaite poursuivre ses études en France et intégrer une grande école de commerce, afin d’y acquérir de solides compétences en finance, communication, management et marketing, tout en renforçant la dimension internationale de son profil. A terme, elle souhaite revenir en Algérie pour se lancer dans l’entrepreneuriat.

    Projet ambitieux ou utopie ? Une chose est sûre : cette jeune fille de 22 ans croit en ses rêves.

    Si Amira nourrit  cette ambition de contribuer au développement économique de l’Algérie, c’est en bonne partie grâce à l’AIESEC, une association non gouvernementale présente dans 110 pays et depuis 2008 en Algérie. L’AIESEC a vocation à développer les capacités de leadership des jeunes talents algériens et permet à des étudiants d’évoluer vers des postes à responsabilité – comme ce fut le cas d’Amira.

    Cette association permet à des jeunes de s’engager en faveur de causes humanitaires dans le monde entier. Mais son activité consiste aussi a donner à de jeunes diplômés la possibilité d’effectuer des stages dans de nouveaux pays, au sein de grandes multinationales telles que Microsoft ou Alcatel-Lucent : une expérience forte qui change radicalement leur vision des choses. Selon Amira, cette aventure a procuré aux 60 jeunes algériens qui ont eu la chance d’y prendre part un fort sentiment d’appartenance à l’Algérie et la volonté de s’investir dans la vie civique et économique de leur pays.

    Ecoutez l’interview :

    Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

    Aujourd’hui, le message d’Amira est clair : la jeunesse algérienne doit croire en elle-même et prendre son destin en main pour faire changer les choses. Elle doit également s’unir et et se mettre au service du progrès en Algérie. Comme elle le dit très bien : “il n’est de plus grand obstacle que soi-même”.

    Pour soutenir le projet d’AIESEC, contactez : amira.boutouchent@aiesec.net

    RH



  • Articles liés

  • PUB

  • Derniers articles

  • Réagissez

    Connexion

    Email
    Print