La ministre de la culture Mme Khalida Toumi a affirmé jeudi à Alger que la question du rapatriement de pièces du patrimoine archéologique de l’Algérie dont les restes du crâne de l’homme de Tighennif constituent l’un des points litigieux entre l’Algérie et la France. En réponse à la question d’un député de l’Assemblée populaire nationale (APN) sur le sujet, Mme Toumi a indiqué que le rapatriement des restes du crâne de l’homme de Tighennif et d’autres pièces du patrimoine archéologique et culturel de l’Algérie ainsi que les archives d’avant et pendant la période coloniale étaient parmi « les questions litigieuses qui se posent depuis l’indépendance à ce jour entre l’Algérie et la France ».

APS