Au lieu de manifester leur mécontentement, les algériens manifestent leur connerie. Depuis Mercredi, le peuple se révolte contre…le peuple.

Routes barrées, magasins pillés et voiture incendiées, une partie de l’Algérie (et pas la meilleure) fait payer son exacerbation à l’autre. Prétexte trouvé (cette fois ci) : la hausse subite des prix des aliments de base.

C’est ainsi qu’à Sorecal, des jeunes ont incendié un show room pour véhicules neufs. Le bâtiment a été détruit, et toutes les voitures volées. Était-ce pour récupérer de l’huile ? Possible, qui plus est, nous ne voyons pas d’autres explications.

A Beb El Oued, des jeunes « sous-alimentés » se sont attaqués aux opérateurs de téléphonie mobile Djezzy, par ce que ça rappelle de bons souvenirs, et mobilis pour ses couleurs régaliennes.

Pire, à Ouled Fayet, Nedjma aurait également été saccagé. Son Slogan Maak ya el khadra (légumes) aurait été perçu comme une provocation.

Enfin à Badjarrah, c’est à un bazar que des jeunes s’en sont pris. Se sentant dans leur milieu, les « manifestants » ont vite fait de s’en emparer. La poste a également fait les frais du mécontentement populaire.

Les jeunes ne voulaient plus que leur parents retirent leurs retraites dans leur quartier…trop dangereux !

Kha-louna