L’Algérie est « extrêmement » préoccupée par la situation en Libye et reste à l’écoute de tout ce qui peut ramener la sécurité et l’ordre dans ce pays, a indiqué lundi le ministre des Affaires étrangères, Mourad Medelci. « L’Algérie est extrêmement préoccupée et ne se contente pas simplement de rapatrier ceux qui parmi ses ressortissants souhaitent rentrer dans leur pays. Elle est aussi à l’écoute de tout ce qui demain peut ramener la sécurité, l’ordre et le progrès en Libye qui est un pays important pour nous », a déclaré M. Medelci lors d’une conférence de presse animée conjointement avec le ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères de la République du Portugal, Luis Filipe Marques Amado. « Nous souhaitons que pays puisse sortir de cette crise plus fort », a-t-il ajouté. La situation en Libye, a-t-il dit, « nous préoccupe tous, peut-être nous pays voisins plus que d’autres », relevant que cette situation est « caractérisée par un regain de violence mais également par une disparition des institutions de ce pays de manière visible et progressive ».

 

APS