L’Etat algérien devrait consacrer 1.100 milliards de dinars, soit 16 milliards de dollars, pour restructurer et relancer le secteur industriel public, a déclaré le ministre algérien de l’Industrie Mohamed Benmeradi, cité mercredi par la presse.

« Le gouvernement a essayé depuis trois ans de mettre de l’ordre dans le secteur industriel public », a-t-il dit, alors que le poids de ce secteur dans l’économie a chuté ces dernières années à moins de 5% du PIB.

L’ensemble des dossiers ont été revus et les entreprises « qui ont un potentiel et un marché ont bénéficié d’un soutien financier très important », a expliqué M. Benmeradi, qui était interrogé par la radio nationale mardi. Le travail est en cours d’achèvement et au total « plus de 1.100 milliards de dinars, soit l’équivalent de 16 milliards de dollars, auront été investis dans le secteur public », a souligné le ministre.

Le secteur privé n’est pas en reste puisqu’il a aussi bénéficié d’un nouveau programme de mise à niveau de 386 milliards de dinars pour 20.000 PME à l’horizon de 2014, a-t-il encore indiqué. L’économie algérienne repose essentiellement sur les hydrocarbures qui représentent 98% de ses recettes extérieures et mène le pays à importer nombre de produits faute d’industries efficaces.

Les grandes institutions financières internationales pressent les autorités algériennes de développer le secteur privé et surtout industriel pour diversifier l’économie du pays.

(lefigaro.fr)