Le ministre algérien des affaires étrangères, Mourad Médelci, a répliqué que le président du Conseil national de transition libyen, Mustapha Abdeljalil, avait « reconnu » que l’Algérie était en droit de recevoir les membres de la famille de l’ex-homme de Libye.

Il a ajouté que les relations « informelles » qu’entretenait l’Algérie avec les nouvelles autorités libyennes, « sont devenues aujourd’hui officielles », et que les contacts entre les deux parties sont « réguliers » et « quasi quotidiens ».

M. Médelci a annoncé qu’une visite prochaine d’une délégation du CNT à Alger a « été confirmée » par le chef de cette instance. Par ailleurs, M. Hague a indiqué que la coopération entre Londres Alger dans le domaine de la lutte contre le terrorisme est « particulièrement forte ».

Mais, a-t-il noté, « la priorité pour nous » est d’aboutir à une « action effective » pour contrer ce phénomène dans la région du Maghreb.

BBC