Vendredi dernier, a eu lieu devant le ministère des affaire étrangères à Paris un rassemblement organisé par le Collectif Pas en Notre Nom et le club Franco-Syrien.  Une centaine de citoyens français et syriens ont pris part à ce mouvement afin de faire revenir les ressortissants français encore bloqués en Syrie.

drapeaux france syrie 01 300x200 - Situation en Syrie : Le Collectif Pas en Notre Nom se mobilise

Advertisement

Le Collectif Pas en Notre Nom (PENN) a manifesté son inquiétude quant au sort des ressortissants français et résidents qui se trouvent actuellement sur le sol syrien.  En raison des sanctions économiques infligées par les pays sous la tutelle de l’OTAN à l’État syrien, les vols de la compagnie Syrian Air sont interdits sur l’Europe.

Débloquer la situation

Des résidents syriens en France ainsi que des citoyens français ayant des familles en Syrie ont fait part au Collectif des menaces dont ils sont l’objet. A cela s’ajoutent les difficultés administratives qu’ils endureraient s’ils venaient à participer à des activités publiques en relation avec la crise syrienne.

Malgré l’adjonction d’une cellule de crise afin de régler la situation des 600 ressortissants et 6 000 étudiants venus étudier en France  avec des bourses du gouvernement syrien, la situation stagne. Les sanctions économiques appliquées gèlent les avoirs des banques syriennes et laissent ces personnes sans aucunes ressources.

Les deux associations sont déterminées a lutter pour un rapatriement rapide des citoyens français.

Une délégation des organisations participant à ce rassemblement a pu remettre au représentant du ministère leur requête. Suite a cela, ils ont reçu l’assurance de la part de la cellule de crise que le contact allait être maintenu pour mettre en oeuvre des solutions concrètes à ces problèmes.

Myriama Mokdahi