Après les violentes manifestations anti-américaines  qui ont éclaté en Libye, en Egypte, ou encore au Yémen, les Etats-Unis ont lancé hier un avertissement aux voyageurs américains se rendant en Algérie.

Le département d'état américain met en garde contre la menace terroriste en Algérie / DR

Le département d’état américain a publié un avertissement aux voyageurs américains qui souhaiteraient se rendre en Algérie. Il a préconisé à ses ressortissants de “considérer avec prudence les risques posés à leur sécurité personnelle”, ajoutant qu’il y avait “un risque élevé de terrorisme et d’enlèvements en Algérie”.

L’avertissement est la suite logique des débordements qu’ont connus les pays voisins comme la Libye, l’Egypte, la Tunisie, le Yémen. Les ambassades américaines sont dans le viseur de beaucoup d’habitants musulmans dans ces pays qui ont été outrés « L’innocence des musulmans », le film réalisé par l’israélo-américain Sam Bacile.

De plus, depuis deux jours, les appels à la manifestation se multiplient sur les réseaux sociaux algériens, tels que la page de Ness El-Djazair, qui arbore en guise de photo un logo « Fuck USA », invite ses fans à organiser un mouvement de protestation anti US à Alger.

D’autres menaces

Le département d’Etat américain craint également la forte menace terroriste déjà très présente en Algérie. Les Etats-Unis mettent en garde contre AQMI et le MUJAO, deux groupes terroristes, susceptibles de commettre des attentats à la bombe et des enlèvements dans la région.

“Malgré une forte présence policière dans les principales villes, des attaques peuvent néanmoins toujours avoir lieu”, a averti le département. “La majorité des attaques terroristes, dont les attentats à la bombe, les faux barrages routiers, les embuscades et les enlèvements ont lieu dans l’est et le sud d’Alger”.

L’ambassade américaine d’Alger a de son côté renforcé la sécurité du bâtiment, et le quartier d’El Biar, où se situe l’institution, reste très surveillé par la police algérienne.

AB